Six cyclos se sont retrouvés à Conques ce matin pour une sortie avant la grosse chaleur de ce samedi. Au départ il y avait Régis, Alain P, Alain A, Thierry, Michel D et moi. Le tempo fut donné dès le début sous la direction de Régis, rapide malgré le dénivelé. Arrivés à Roquefère, chacun a pris son allure de croisière pour la première difficulté en haut de laquelle une pause permit de faire baisser la température et de nous ravitailler pour attaquer notre Mont Chauve audois.

Au départ de Conques

Au départ de Conques

Nore, le samedi 4 juilletNore, le samedi 4 juilletNore, le samedi 4 juillet
Oui, en grande forme Régis!

Oui, en grande forme Régis!

Je crois avoir entendu ça!

Je crois avoir entendu ça!

... et ça aussi!

... et ça aussi!

La pause et les discussions terminées, nous voilà repartis vers Nore, qu'on avait perdu... enfin, Alain! En ce moment il faut lui acheter une boussole car le nord il le perd souvent jusqu'à faire quelques kilomètres en plus sur un circuit pourtant balisé de l'Ariégeoise. Bref on n'en dira pas davantage. Deuxième partie donc, Pradelles, puis Nore, enfin retrouvé. Température asez idéale, une petite brume maritime, mais le panorama est toujours superbe. Après une nouvelle pause, et quelques photos, nous repartons par Villeneuve mais cette fois Michel D opte pour une deuxième ascension par la face Nord du Nore, donc par les Yès, et nous quitte. Grande forme lui aussi, et préparation de quatre cyclosportives où cette fois il a pensé faire son inscription... à temps!  Le retour par Villeneuve ne demanda pas trop de temps, et c'est bien ainsi, car arrivés à Conques on commençait à sentir la grosse chaleur arriver.

Bonne route pour demain. Départ 7h30 d'Alairac. Direction Trèbes (2€ pour lutter contre Alzeihmer). Puis circuit à la convenance du groupe.

 

Nore, le samedi 4 juillet
Nore, le samedi 4 juillet
Nore, le samedi 4 juillet
Nore, le samedi 4 juillet
Nore, le samedi 4 juillet
Nore, le samedi 4 juillet
Nore, le samedi 4 juillet
Nore, le samedi 4 juillet
Nore, le samedi 4 juillet
Il était temps de rentrer, les 5 derniers kilomètres on sentit la chaleur s'installer!
Il était temps de rentrer, les 5 derniers kilomètres on sentit la chaleur s'installer!
Il était temps de rentrer, les 5 derniers kilomètres on sentit la chaleur s'installer!
Il était temps de rentrer, les 5 derniers kilomètres on sentit la chaleur s'installer!

Il était temps de rentrer, les 5 derniers kilomètres on sentit la chaleur s'installer!

Retour à l'accueil