Arrivée à Bram

Arrivée à Bram

Sortie de dimanche 20 décembre: PC Bram

A deux jours de l'hiver, il est assez improbable de rouler avec une telle température: 11° à 8h et bien plus tout au long de la matinée. Mais aujourd'hui, c'était bien le cas, ce qui valait à Jean-Marc d' arborer un corsaire. Qu'aurait donc fait notre Michel D?...

Bref, le rendez-vous pour un départ à 8h30 réunissait encore beaucoup de monde malgré l'absence prévue de pas mal de "réguliers". C'est avec joie que nous accueillons notre nouveau membre du club: Alain E. Enfin, nouveau, pas vraiment, car il fait partie de la première cohorte de cyclos de la Malepère à sa fondation, comme Jean-Louis du reste, sous l'impulsion de notre ex président (aujourd'hui président d'honneur) Régis. Et je peux vous dire qu'en 98 (je crois) il y avait à notre club de sacrés gaillards... ce qui nous a valu une petite réputation à l'époque, que l'on sait nous rappeler encore. Il paraît qu'on était un peu fadas. Je me souviens de casquettes mémorables, mais bon je commençais le vélo, et c'est loin de m'avoir dégoûté! Donc ce matin au départ on pouvait compter sur Alain E (va falloir s'habituer les gars), Alain A, (mais pas Alain P), Pascal (il va beaucoup mieux!), Mikael notre anglais préféré, Jean-Marc qui a failli être en retard, Jean-Luc qui en a assez du pignon fixe, Alex son compère, Nicolas, Jean-Louis, Bernard, Denis, Patrick H et votre serviteur.

au rendez-vous
au rendez-vous
au rendez-vous
au rendez-vous
au rendez-vous

au rendez-vous

Cinq minutes de retard,  c'est pas grave. Direction Arzens, Stéphane nous rejoint. Puis direction le Carmes, là nous retrouvons Camille... avec son fils Mathieu et sa chère et tendre, Claudine. Si on connaît Mathieu pour avoir roulé quelques fois avec lui, nous apprécions aussi la compagnie de sa maman. Deuxième sortie avec son nouveau vélo, et sacré coup de pédale. Vraiment du potentiel et une invitation à rouler plus souvent avec nous, puis peut-être à faire parti de notre club aussi. Pourquoi pas, une féminine nous a quittés, ce serait bien d'avoir encore une (puis plusieurs!) féminine.  Nous arrivons donc à Bram à 16 cyclos je crois. Nos hôtes nous attendent avec une table bien garnie, comme d'habitude.

L'accueil est chaleureux, et on serait bien restés un peu plus, mais le chemin est encore long. Jusque là ce n'était que du plat, il nous reste à peu près 1000 mètres de D+, en fait on n'a fait que descendre depuis Alairac. Claudine est un peu inquiète, mais franchement, tout va bien. Direction Montolieu. On s'arrêtera en haut de Villelongue. Le temps est un peu humide, mais pas au point de ranger l'appareil photo. 

La côte de Villelongue
La côte de Villelongue
La côte de Villelongue
La côte de Villelongue
La côte de Villelongue
La côte de Villelongue
La côte de Villelongue
La côte de Villelongue
La côte de Villelongue
La côte de Villelongue

La côte de Villelongue

Après Montolieu (notre Mont des Oliviers), direction Moussoulens, puis Alzonne et Montréal. Le temps reste humide, le vent en travers ne nous gêne pas vraiment.

Les hauteurs accrochent la brume, l'ascension de la Malepère promet de nous mouiller un peu plus.

Le groupe se scinde et au final nous resterons 7 ou 8 sur le parcours "officiel". Nous n'aurons pas droit à la pluie malgré un ciel chargé, et c'est tant mieux. La sortie fut vraiment sympathique. 22.5km/h de moyenne, rythme assez régulier dans l'ensemble et un peu plus de 1000 mètres de dénivelé pour 76,5 kilomètres. C'était finalement bien assez pour la saison. 

Retour par notre bonne Malepère
Retour par notre bonne Malepère
Retour par notre bonne Malepère
Retour par notre bonne Malepère
Retour par notre bonne Malepère

Retour par notre bonne Malepère

Retour à l'accueil