première sortie 2016
première sortie 2016

première sortie 2016

Un grand plaisir de se retrouver ce matin à notre nouveau départ! Celui de la nouvelle année avec son lot de vœux échangés oralement cette fois, mais aussi d'un nouveau lieu de regroupement. On ne montera plus la côte des pins à froid, ce petit raidillon faisait mal au moral avant d'attaquer le déroulement normal du programme. Belle équipe ce matin! 18 gars dont François qui était venu nous saluer avant de prendre son départ à lui pour soigner belle maman qui hélas a fait une mauvaise chute.

au départ
au départ

au départ

Je n'avais pas eu connaissance du circuit prévu. Mais Jean-Luc a bel et bien travaillé, le contraire m'eut étonné. Son mail s'est perdu au milieu de beaucoup d'autres en cette période de fêtes et j'ai zappé son message. Comme c'est un gentil garçon, il ne m'en veut pas, et le reste du groupe non plus d'ailleurs. Les gars je vous remercie et je vais corriger cela dès ce soir si je peux! Donc au programme 3 Malepères, un petit trèfle pour environ 70 kilomètres. Du bien local. Le départ est donné... pour 10 mètres environ. Première crevaison de l'année (je pense au club de Luc qui a instauré un trophée de la poisse, avec une grille de points bien précise selon les roues, le jour, les récidives éventuelles, avec bonus etc! ça cogite bien là bas et c'est rigolo, une idée de l'ami Marc!). C'est Jean-Luc qui inaugure la poisse. De bonne humeur...pour l'instant!

Crevaison, roue avant VTT, Jean-Luc
Crevaison, roue avant VTT, Jean-Luc

Crevaison, roue avant VTT, Jean-Luc

Un peu de retard dans les prévisions, mais on a décidé de la jouer cool. On est encore sur la digestion des repas qui se sont succédés. Puis direction Lavalette, Roullens et la première Malepère. Le groupe s'éffiloche un peu. Alain et Jean-Luc à l'avant mènent le train et les autres... font ce qu'ils peuvent. Je me poste à un endroit plus stratégique pour les photos, un virage en descente, mais les vélos passent vite et l'appareil ne recharge pas assez rapidement. Quelques gars sont pris. Puis j'entends une clameur quelques dizaines de mètres plus bas et je vois arriver mon Jean-Luc avec son ami Alex qui prennent déjà le chemin du retour, en me lançant un "je rentre!!!" un peu énervé. Je vais aux nouvelles. Jean-Luc a encore crevé, roue arrière cette fois, puis des VTT il n'y en avait qu'un, le sien! Pas bon, pas bon! je connais Jean-Luc, grand calme et pragmatique... sauf dans les cas de récidive. Au challenge de la poisse de Luc, il aurait gagné pas mal de points aujourd'hui!

Sortie de dimanche 3 janvier 2016
Sortie de dimanche 3 janvier 2016
Sortie de dimanche 3 janvier 2016
Sortie de dimanche 3 janvier 2016
Sortie de dimanche 3 janvier 2016

Ca repart. Michel est déjà devant avec sa randonneuse, on regroupera en haut de la Malepère. 

Il fait une température plutôt douce, pas de vent, franchement de bonnes conditions pour un mois de janvier. La pluie est prévue pour la soirée. Le panorama en haut de la Malepère est magnifique. Les Pyrénées se détachent dans le ciel, ourlées des premières neiges. Le Canigou, le Madres, le St Barthélémy puis toute la chaine vers Luchon s'imposent à nos yeux. Rien que pour cette vue là, la sortie valait le coup.

 

Les Pyrénées en fond...
Les Pyrénées en fond...
Les Pyrénées en fond...
Les Pyrénées en fond...
Les Pyrénées en fond...

Les Pyrénées en fond...

Arrivés au Bas de Villarzel, on prend la direction de Malviès, puis Brugairolles. La route n'est pas en bon état mais cela s'améliore nettement en remontant sur Cailhau. On dérange semble-t-il une nuée d'étourneaux qui prend son envol en décrivant de multiples arabesques dans le ciel. Ils sont des milliers, c'est impressionnant!

les étourneaux
les étourneaux
les étourneaux

les étourneaux

La remontée de la Malepère se fait au train donné par Alain. Le bougre, c'est toujours une machine de guerre. Les coups de pédale sont réguliers, rien ne bouge, on croirait presque qu'il descend au lieu de monter. Puis arrivé en haut il va chercher tout le petit monde qu'il a émiétté ici et là. Michel et Stéphane ont coupé pour aller à Montréal, on ne les retrouvera pas. Quand nous y arrivons ils sont déjà passés. On décide de ne pas faire la troisième Malepère, mais de terminer un peu sur le plat. On laisse Kévin au passage à Arzens, puis on rentre par Villeséquelande, Pezens et Caux. Un petit coucou au passage chez René nous permet de lui souhaiter les voeux et de prendre quelques nouvelles de sa santé et de celle de son épouse. Allez on va le revoir bientôt!

La balade se termine, il sera quand même plus de midi, arrêts et crevaisons obligent! Environ 70 km au compteur mais 1000m de D+ (bon, il y a quelques allers et retours en plus par rapport à ce qui est noté sur le circuit.). Rendez-vous est pris pour dimanche prochain, même heure même lieu.

Retour à l'accueil