Merci au président Robert Rougé et à son équipe

Merci au président Robert Rougé et à son équipe

Un très bon millésime que cette édition 2016.

5 mars 2016

L'ouverture fut assurée par le trio piano (Serge André), guitare (Eric Vogel) et batterie (Maxime Dallaston) qui nous offrit une belle prestation mêlant jazz, musiques de films ou chansons revisitées à leur manière.

Serge André trio
Serge André trio
Serge André trio

Serge André trio

Ce samedi 5 mars nous avons pu apprécier la Cap Verdienne Mariana Ramos venant d'enregistrer son cinquième album "quinta". Mariana, un vrai talent, nous a enchantés alternant les ballades "sodade" avec des chants plus rythmés ou chaloupés. Le charme a opéré!

 

Mariana Ramos et ses musiciens
Mariana Ramos et ses musiciens
Mariana Ramos et ses musiciens
Mariana Ramos et ses musiciens
Mariana Ramos et ses musiciens
Mariana Ramos et ses musiciens
Mariana Ramos et ses musiciens
Mariana Ramos et ses musiciens

Mariana Ramos et ses musiciens

12 mars 2016

Sous l'apellation de Jazz Lounge, Serge André est revenu avec ses musiciens. 

La deuxième partie fut décoiffante grace au groupe ROCKBOX. Ils n'ont pas usurpé leur surnom d'ovnis du rock tant leur formation est unique, originale. Pas de guitare basse, mais un soubassophone, genre de tuba  croisé d'hélicon... faut avoir du coffre pour souffler tout le concert dans un truc comme ça. Le chanteur Richard n'utilise pas de micro mais un mégaphone. Les percussions sont assurées par deux musicos qui ne s'assoient pas, car ils ont leur grosse caisse ou caisse claire en bandoulière. Tous en shorts, clous et couvre chef à cornes tels des index et auriculaires dressés, la salle est chaude à souhait. Tout ça agrémenté d'une bonne guitare électrique parfaitement maitrisée. Comme on dit "ça envoie du bois"... et pas vermoulu! Groooosse énergie et belle maîtrise dans un registre qu'il faut, certes, apprécier, mais le public, pour une fois rajeuni, ne s'y est pas trompé. Je recommmande viviement d'aller sur leur site: http://cyclo-alairac.over-blog.com/2016/03/a-alairac-ca-bouge-un-max.html

Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016

19 mars 2016

Si vous connaissez le duo Rodrigo et Gabriella, cette première partie était comparable, en qualité, avec un répertoire de musique andalouse, latine et classique, servi par Anouk André et Serge Lopez. Elle, est carcassonnaise mais se partage entre Toulouse et Los Angeles. Lui, toulousain, a joué et enregistré avec les plus grands et s'est produit en concert moulte fois de par le monde. Une maîtrise absolue de leur guitare a ravi le public venu très nombreux pour cette dernière soirée.

Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016

Dernière partie: Nilda Fernandez, n'est plus à présenter. Exigeant, parfois maladroit, parfois déroutant avec des textes assez contemporains, mais toujours empreints de poésie, avec son éternelle idole Fédérico Garcia Lorca, qu'il a si bien su mettre en musique. Nilda a montré l'étendue de son talent, tout en sachant accrocher et faire chanter le public, en insufflant une dose d'intimité et parfois une distance, se plaçant dans un monde plus personnel. Un seul regret cependant, il ne sait pas être modeste, mais ça ce n'est que mon avis. Un grand chanteur quand même, au timbre si caractéristique!

Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Un grand cru pour le printemps des notes 2016
Retour à l'accueil