grand circuit

grand circuit

Pour cette édition nommée "Randonnée hauts de l'Aude Cathare", les cyclos de Quillan ont été encore une fois à la hauteur de leur renommée. Les circuits étaient superbes, avec un ravitaillement digne d'un vrai repas où le sucré côtoyait le salé et le grillé ou le poêlé. La météo était elle aussi au rendez-vous, bien que la température très fraîche du matin (6°) nous ait gelé le bout des doigts pendant une petite heure. Un petit bémol: le fléchage. Il aura fallu le chercher en début de parcours, une fois sur la chaussée, une fois en bord de trottoirs ou sur les murs, sur un papier blanc pas forcément très visible, et un ravito que certains n'ont pas vu (et c'est dommage!). Il fallait parfois observer les cyclos devant et faire péter l’œil car on ne peut sortir et lire sa carte aisément des poches quand on a les mains sur le guidon. Mais bon, ce n'est qu'un petit détail, il faut bien avoir matière à progrès...

Cathare, elle l'était par son circuit et la quantité de châteaux dits du même nom. Peyrepertuse, Quéribus n'étant que les plus célèbres de ceux aperçus sur le parcours.

le départ
le départ

le départ

Sur les 200 inscrits, dont 150 repas, nous étions 7 du club. René et Daniel avaient démarré à 7h30 et étaient déjà loin, lorsque les 5 autres (Alain E, Jean-Louis, Michel D, Denis,et moi) ont pris le départ à 8h. On ne pensait pas les retrouver d'ailleurs, mais c'était sans compter le train soutenu des trois premiers cités... ils devaient être nostaliques de temps anciens, des débuts du club où ceux-là même étaient aux avant postes et avalaient toutes les roues qui avaient le tort d'être devant. ;).  Denis et moi avons été les fusibles, il y en a toujours dans ces conditions! Si bien que lors de notre arrivée au ravitaillement René et Daniel repartaient. Puis nous nous inquiétâmes de Denis, qui n'avait été vu par aucun des cyclos qui arrivait. Envisager un demi tour n'était donc pas indiqué. Et heureusement car Denis a filé tout droit se privant ainsi des oeufs au plat et autres cansalade.

Le ravitaillement à Bugarach
Le ravitaillement à Bugarach
Le ravitaillement à Bugarach
Le ravitaillement à Bugarach
Le ravitaillement à Bugarach
Le ravitaillement à Bugarach
Le ravitaillement à Bugarach

Le ravitaillement à Bugarach

Nous repartons et retrouvons les trois compères René, Daniel...et Denis. Mais le rythme n'est pas le même et je reste avec Alain, Jean-Louis et Michel... en tant que fusible assumé... Malgré tout, j'ai pu prendre quelques photos, pas toutes celles que j'aurais aimé car pas question de trop lever le pied parfois, sans quoi la sanction aurait été immédiate... mais on s'est arrêtés parfois pour admirer le paysage, et aujourd'hui, il y avait de quoi.

Ci après un petit condensé d'images précédant le repas à fenouillet:

Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet
Avant Fenouillet

Avant Fenouillet

Arrivés au ravitaillement, Michel D, Alain E et Jean-Louis qui m'y ont accompagné, repartent. Les impératifs familiaux obligent, et je crois bien que j'aurais eu du mal à continuer à leur rythme. Alors que je m'apprête à déguster mon assiette de monjes, voilà Denis qui arrive à son tour! Il n'était pas si loin et me raconte qu'il nous avait en ligne de mire plusieurs fois sans être parvenu à revenir sur nous. Il a laissé René et Daniel rouler à leur rythme. Ce moment d'arrêt nous permet quand même de récupérer un peu. Ce qu'il reste, c'est à dire à peu près 25 km, étant la principale difficulté. Il s'agit du col de Saint Louis, 6,5 km, avec une rampe d'environ 2,5 km à plus de 10% de moyenne. Juste après les fayots, faudra pas coincer!

 

à Fenouillet
à Fenouillet
à Fenouillet
à Fenouillet
à Fenouillet
à Fenouillet
à Fenouillet
à Fenouillet
à Fenouillet
à Fenouillet
à Fenouillet

à Fenouillet

On était bien mais il faut repartir. Au bas de Fenouillet nous croisons René et Daniel qui arrivent pour le repas. Pour Denis et moi, c'est fait. A nous le col qui commence dès la sortie de Caudiès. Là, c'est chacun à son rythme et on s'attend la haut. Heureusement un petit vent marin bien salutaire va nous aider. On ne peut pas dire qu'on s'envole mais on apprécie grandement cette fois. On s'attend donc en haut, photos, et c'est parti pour les derniers kilomètres vers Quillan. Le demi à la terrasse du café va être très apprécié. On retrouvera d'ailleurs un tiers du club de Ste Eulalie (2!) ;) avec qui nous trinquerons en se disant à dimanche prochain!

Bravo aux organisateurs et bénévoles de Quillan qui, comme d'habitude, nous ont concocté un très beau circuit et nous ont offert le meilleur accueil.

 

Sortie du 5 mai: ascension!
Sortie du 5 mai: ascension!
Sortie du 5 mai: ascension!
Sortie du 5 mai: ascension!
Sortie du 5 mai: ascension!
Sortie du 5 mai: ascension!
Sortie du 5 mai: ascension!
Sortie du 5 mai: ascension!
Sortie du 5 mai: ascension!
Retour à l'accueil