C'est gagné!
C'est gagné!

C'est gagné!

Commençons par le début:

Lever très tôt ce matin pour un départ à 7h30 du rond point des ours à Axat. Bonne idée d'avoir pris les coupe vents. Ils vont servir dès le début. La météo est relativement douce mais humide. 25° sans soleil véritable et des nuages qui paraissent assez bas. On en aura confirmation plus tard. Rapides préparatifs et départ pour gravir le Campérié puis le col d'Aussières. la progression est bonne et nous nous retrouvons sur le plateau assez rapidement à l'issue de cette première difficulté.

faire défiler les images grâce aux flèches
faire défiler les images grâce aux flèches
faire défiler les images grâce aux flèches
faire défiler les images grâce aux flèches
faire défiler les images grâce aux flèches
faire défiler les images grâce aux flèches
faire défiler les images grâce aux flèches
faire défiler les images grâce aux flèches
faire défiler les images grâce aux flèches
faire défiler les images grâce aux flèches

faire défiler les images grâce aux flèches

Une petite surprise nous attend lors de la descente d'Aussières. Du jamais vu pour nous, une mer de nuage apparait, comme vue d'avion. Il nous faut remettre les coupe vents. Sur 3 ou 4 kilomètres la température est descendue d'une dizaine de degrés. Il fait vraiment frais à l'approche des nuages que nous allons traverser. Mais le spectacle est magnifique.

On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!
On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!
On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!
On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!
On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!
On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!
On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!
On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!
On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!
On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!
On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!

On s'est arrêtés plusieurs fois, des vues extraordinaires!

Les nuages sont bloqués à environ 700 m d'altitude, compacts, denses. Sournia est en dessous. Il faut y aller, les lunettes se remplissent de gouttelettes. La visibilité se réduit et il fait frais. Ceci dit, ça nous arrange un peu pour attaquer l'ascension du col de Roc de la Jalère ou Roque Jalère comme on veut. On va retraverser la couche nuageuse dans l'autre sens. Ca change de la canicule que l'on subit habituellement dans la dernière partie du col. Finalement c'est une météo très favorable au vélo. On ne sera pas en surchauffe!

Et comme d'habitude en haut, on s'arrête pour les photos, inattendues cette fois!

 

Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère
Col de Roque Jalère

Col de Roque Jalère

Au dessus des nuages, on sent la température estivale. Les coupe vents ont été rangés et on ne les remettra plus, même si on redescend une fois de plus dans la couche nuageuse. Prades nous apparait enfin. Et la direction de Jau aussi! Maintenant on va bien voir notre état de forme. Le juge de paix nous attend! Pas de souci jusqu'à Mosset. On s'y ravitaille et on se repose un peu. 8 kilomètres sur les 21 du col (depuis le croisement) ont été parcourus. Pour l'instant tout va bien.

Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!
Col de Jau, à nous!

Col de Jau, à nous!

Nous avons laissé la mer de nuages derrière nous, il nous reste la chaleur. Maintenant ça cogne. On prévoit être en haut de Jau entre 12h 45 et 13h si tout se passe bien. Pour moi ça va le faire, en haut à 12h 50. Chacun est monté à sa main, Camille tarde un peu, alors je discute avec Yves, un cyclo Belge qui vient des environs d'Ostende et qui a fait la montée par l'autre côté. L'ami rencontré repart après quelques photos. Camille n'est pas là. Bon il va falloir aller le chercher. Pourvu qu'il n'y aie pas eu de problème mécanique. Pas envie de me retaper cette satanée forêt en entier. Ouf, Camille n'est plus très loin, mais arrêté et un peu palot, à 500 ou 600 mètres du sommet. Il a un peu coincé, mais le moral tient bon. Allez, faut récupérer, manger un peu, boire avant les derniers mètres. On s'assied et se détend les jambes. Puis nos bidons sont quasi vides. On trouvera de l'eau en descendant, à Sainte Colombe sur Guette. On repart, photos en haut, puis on bascule. 

Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!
Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!

Yves. Puis Jau est dans la besace, et l'eau revenue dans les bidons!

Maintenant, c'est une formalité. que de la descente. Et tiens, qui voit-on après Axat? Yves, hello boy! On reprend la voiture direction Quillan pour une bonne mousse. Attablés au bistro notre Belge passe devant nous. On l'appelle mais il n'entend pas. Mais quand tu liras ces mots Yves, sache que nous t'invitions à lever le verre avec nous. Une autre fois peut-être!

En tout cas le triptyque ne faillit pas à sa réputation. On ne peut y aller en touriste. Moi, je venais de tourner les 3000 dimanche dernier, et c'est bien le minimum pour ne pas être à l'agonie! Camille faisait cela pour la première fois, c'est un bon repère pour la prochaine!

 

FIN! jusqu'à la prochaine...dans l'autre sens, pourquoi pas!
FIN! jusqu'à la prochaine...dans l'autre sens, pourquoi pas!
FIN! jusqu'à la prochaine...dans l'autre sens, pourquoi pas!
FIN! jusqu'à la prochaine...dans l'autre sens, pourquoi pas!
FIN! jusqu'à la prochaine...dans l'autre sens, pourquoi pas!
FIN! jusqu'à la prochaine...dans l'autre sens, pourquoi pas!

FIN! jusqu'à la prochaine...dans l'autre sens, pourquoi pas!

Retour à l'accueil