Kévin souvent devant maintenant

Kévin souvent devant maintenant

Un peu de joie sportive dans une actualité si triste. Et je commence par cela car c'est la deuxième sortie où notre jeune cyclo Kévin ne s'en laisse pas compter. J'avais déjà aperçu la chose lors de la sortie à Castel où notre jeune ami se tenait aux avants postes très souvent. Aujourd'hui ne fut que la confirmation des progrès très importants et du chemin parcouru. Fini les retrouvailles en fin de peloton, les temps vont être durs pour nous, les anciens, mais la relève est bien là. Avec émotion il m'a confié "Je remplace Quentin!". Comme c'est gentil. Mais non, tu es toi Kévin, et tu as préparé ces moments depuis deux ans maintenant, en écoutant, observant, pédalant avec l'humilité des bons élèves. Ton vélo est plus à ta taille aussi, tu t'es affiné et tu vas pouvoir déployer ton talent, avec l'excellent état d'esprit qui t'anime depuis que nous te connaissons.

Aujourd'hui tu nous as tenu en respect en imprimant un très bon rythme sur les derniers kilomètres de faux plat montant, avant Lavalette, en fin de parcours, après plus de 70 kilomètres et 1000 mètres de D+. Et en plus tu veillais à ce que le groupe suive. C'est vraiment super. Nous jouons maintenant dans la même cour.

Première partie jusqu'au point café de Lavalette.
Première partie jusqu'au point café de Lavalette.
Première partie jusqu'au point café de Lavalette.
Première partie jusqu'au point café de Lavalette.
Première partie jusqu'au point café de Lavalette.
Première partie jusqu'au point café de Lavalette.
Première partie jusqu'au point café de Lavalette.

Première partie jusqu'au point café de Lavalette.

Quatorze cyclos au départ au moment de la photo, mais aussitôt partis, Jean-Luc nous rejoignait, en VTT cette fois, constituant le quinzième. Passage à Alairac, puis ascension de la Malepère. Au fur et à mesure de la montée le brouillard disparaît pour ne laisser place qu'à un ciel magnifiquement bleu en haut de la Malepère. Puis nous descendons vers Roullens. Passé le village nous entrons à nouveau dans la brume et la température qui était arrivée vers les 10 degrés redescend à 3°. Et c'est avec cette humidité fraîche que nous rencontrons Pascal à Lavalette, partant pour la suite du circuit. C'est le seizième cyclo. 

A Lavalette les organisateurs ont tout préparé et la salle est bien chauffée. Il ne manque rien sur la table et le café est bien bon. Nous avons une pensée pour leur président à qui nous souhaitons un prompt rétablissement. Notre président, François, est là, sans son vélo pour cause de gros rhube! C'est le dix-septième du groupe.

Une fois restaurés nous repartons, dans le brouillard et la fraîcheur. Ce qui ne va pas convenir à Jean-Luc que nous laisserons au pont Garigliano. Mais nous retrouverons notre dix-huitième cycliste en la personne de Jean-Marc, dès après le camping de la cité. 

La double côte du "petit poteau" nous attend; le groupe monte bien. On regroupe en haut. quelques photos et puis ça repart, direction Villefloure puis St Hilaire. 

Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit
Deuxième partie du circuit

Deuxième partie du circuit

Ligne droite avant St Hilaire, vent de dos, le panneau d'entrée du village se voit au bout de la ligne... Il n'en faut pas plus pour que le jeu habituel puisse commencer. C'est Jean-Marc qui lance les hostilités, Alain le voyant passer ne se fait pas prier pour emboîter le pas et même mettre le turbo pour skotcher l'impétrant. Bon mais c'était sans compter sur Jean-Louis et...moi. Mais oui Alain, tu es parti trop tôt, grand fou va! 

Bon voilà une bagarre que le dix-neuvième homme a loupé, il s'en manquait de peu, car c'est à la sortie de Saint Hilaire que nous retrouvions Michel D, le retour dans le club depuis les tristes événements qui l'ont touché. Mais il aura vite fait pour retrouver la pêche qui le caractérise. C'était déjà un bon indice aujourd'hui!

Puis nous passons Carcassonne en y laissant Alain E qui a fait la sortie en VTT comme dimanche dernier d'ailleurs, et qui arrive à rouler aussi vite que nous (et plus parfois) et mener souvent le train. Le relai est passé à Kévin qui va nous ramener bon train jusqu'à Alairac.

C'était une belle sortie malgré l'humidité fraîche des zones de plaine. Encore Bravo à Kévin!

Avec Michel D, il y avait si longtemps!
Avec Michel D, il y avait si longtemps!
Avec Michel D, il y avait si longtemps!
Avec Michel D, il y avait si longtemps!

Avec Michel D, il y avait si longtemps!

Retour à l'accueil