EXCELLENT

Le film Le sport et les hommes est né de la collaboration entre deux grands écrivains, un auteur français dont la réputation en 1960 était déjà établie et un écrivain québécois qui cherchait encore sa voie. Le premier a déjà publié deux textes capitaux dans l’histoire culturelle française du XXe siècle: Le degré zéro de l’écriture, en 1953, et Mythologies, en 1957, où il s’est notamment consacré au catch (« Le monde où l’on catche ») et au cyclisme (« Le Tour de France comme épopée »). Le second n’est pas encore le romancier de Prochain épisode (1965) ou de Neige noire (1974), et on ne le connaît guère, et seulement au Québec, que comme collaborateur à la revue Liberté. Pourtant, Roland Barthes acceptera de collaborer activement avec Hubert Aquin à ce qui n’est alors qu’un projet de film, d’abord par lettre, puis en personne, à Paris, mais aussi à Montréal. Dès l’origine, la collaboration sera placée sous le signe de la générosité de Barthes. 

Retour à l'accueil