Au départ.
Au départ.

Au départ.

Tout d'abord merci à Camille pour le compte rendu. Cette fois les deux Michel (C et D) ont quitté le groupe dès le début ou presque pour une virée bien plus courte que prévue, des obligations familiales s'imposant à tous les deux. Voici donc le compte rendu rédigé par Camille:

"Après la photo du départ, nous sommes partis à 7 (Alain E, Mickael, Jean-Louis, Kevin, René, Thierry et Camille) vers Carcassonne. Vent dans le dos, c'est du régal, mais la pluie semble nous attendre avec impatience. Nous arrivons donc très vite au point café au Dôme. Tellement vite que les saucisses n'étaient pas encore arrivées! Heureusement, elles ont fait leur apparition quelques minutes plus tard, et nous avons pu en croquer sans retenu. Elles étaient très bonnes; cependant, les esprits étaient déjà tournés vers la suite de la journée. On fait le parcours ou pas? Le faire c'était prendre le risque de se retrouver trempés très vite, mais avec un retour vent dans le dos. Après concertation, il est décidé de repartir vers Alairac et de rechercher le temps sec. L'inconvénient était qu'on prendrait le vent à la fin; et ce matin il n'était pas feignant le marin.

 

On est donc repassé par Alairac puis Arzenz et la Tuilerie pour rejoindre Montréal. Thierry nous a quittés pour rentrer sur Pezens pendant que nous prenions la direction de Villeneuve les Montréal, Brézilhac, La Courtête. C'est là que le vent nous a fait comprendre que c'était fini la promenade de santé.

 

C'est donc en file indienne que nous avons roulé à partir de là vers Mazerolles puis Cailhau  pour finir par une Malpère. La montée à travers la forêt nous a offert de nombreux moments protégés du vent et ce n'était pas de trop pour Camille qui trainait derrière attendu par Kévin toujours aussi en forme. Kévin a donc tourné en haut de la Malepère pour redescendre vers Arzens. Les 5 derniers se séparant à Alairac, René et Alain continuant leur route pour rentrer chez eux. 69km au compteur pour ce circuit qui nous a permis de faire une belle sortie malgré des conditions générales difficiles qui en avaient découragé beaucoup."

 

 

Retour à l'accueil