Hélas les mots ne suffisent pas, mais ceux des amis, des proches, de la famille, sont précieux, apaisent, donnent force et courage. L'inévitable est toujours inacceptable, au moins pour un temps. On ne peut s'habituer, mais vivre avec et se préparer à l'absence. Ils étaient beaux, dehors je ne sais, mais dedans c'est sûr. Merci les amis pour vos messages magnifiques, la vie est là, enrichie de tous vos gestes et de votre générosité. Au revoir papa, maman, je suis fier de vous, je voulais juste vous dire merci, et pardon pour cette impudeur qui remplacera ma révolte de n'avoir pas vécu assez près de vous.

Mirepoix-famille.jpg

Retour à l'accueil